Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 18:26
La carotte est à Carentan comme chez elle

Après le biscuit ou pain à soupe en 2013, et l’eau en 2014, il était temps que nous ajoutions un légume à notre soupe. Et quel légume ! Il rend aimable et donne les cuisses roses… la carotte bien sûr. Cultivée depuis des temps immémoriaux, plus d’abord pour ses valeurs thérapeutiques que pour sa saveur, et longtemps confondue avec le panais, la carotte fut des siècles durant méprisée et reléguée à la table des plus pauvres, comme l’ensemble des légumes racines d’ailleurs. Elle en a vu de toutes les couleurs avant d’adopter l’orangé. Ce serait des Pays-Bas, au 17e siècle, que lui serait venue cette couleur désormais caractéristique. Sa culture se généralise en France au début du 19e siècle seulement, dans la Manche particulièrement. Notre département s’illustre aujourd’hui encore par la renommée carotte des sables de Créances, et il est un des plus importants producteurs de carottes qui soient (3ème rang national).

La carotte est à Carentan comme chez elle

Cette racine est à Carentan comme chez elle puisqu’une variété, « la carotte de Carentan », figure en belle place dans les catalogues des grainetiers du 19e et du 20e siècles. Une belle racine demi-longue, bien colorée, cylindrique et bien boutée, sans cœur et de très fine qualité, que l’on cultive, tôt dans l’année. Si on la décrit « obtuse » ce n’est pas qu’elle soit plus stupide que ses cousines, mais que l’on remarque ses rondeurs. « Variété excessivement recommandée pour la régularité de sa racine et sa qualité parfaite » lit-on dans le catalogue des établissements Truffaut en 1933. Mange ta soupe ! ne pouvait ignorer cette honorable filiation avec notre cité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires