Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 08:36

La carotte cède sa place aux légumineuses, ces végétaux dont le fruit est une gousse. Elles s’appellent fèves, haricots, pois, lentilles, mais aussi arachides, soja, dolique, lupin, azuki et forment une très grande famille, puisque les botanistes répertorient plus de 15 000 variétés réparties dans plus de 600 genres.

Consommées depuis des millénaires, les légumineuses ont longtemps composé une grande part de l’alimentation humaine et sont encore largement consommées aujourd’hui en Asie, Afrique et Amérique du sud. En Europe, les légumineuses se sont éloignées de nos tables ; rappelant des temps d’incertitude alimentaire, ils ont fait les frais - un comble pour des légumes secs – de la diversification des menus quotidiens, qui accompagna l’élévation générale des niveaux de vie. Notre ingratitude fait peine à constater.

Face au défi alimentaire planétaire, il faut pourtant renouer avec ce trésor. L’Organisation des Nations Unies, qui a fait de l’année 2016 l’année internationale des légumineuses, nous y invite. La culture et la consommation des légumes secs présentent de multiples avantages : source de protéines sans équivalent, la légumineuse, associée à une céréale, dispense de consommer fréquemment de la viande ; riche en fibre, en minéraux et vitamine B, pauvre en matières grasses, elle veille sur votre santé ; moins cher que la viande, pour un même apport protéinique, elle préserve le budget familial… Côté culture, la légumineuse est une providence : elle capture l’azote de l’air, la fixe, fertilise le sol et améliore la biodiversité ; peu gourmande en eau, en engrais et traitements chimiques, elle ménage l’environnement ; séchée, elle se conserve des mois quand un tiers de la nourriture produite dans le monde pour la consommation humaine est perdue ou gaspillée. Solution à la sous-alimentation qui met en danger encore 800 millions de personnes dans le monde, alternative aux mauvaises habitudes alimentaires qui menacent les sociétés modernes, moyen de réduire le réchauffement climatique, la légumineuse est la plante anti-gaspi et anti-pollution par excellence. L’inviter à sa table ou à celle des cantines est un acte de civisme. Encore faut-il les rendre savoureuses pour que responsabilité rime avec plaisir ; Mange ta soupe ! vous montre le chemin.

Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses
Le "pois" sur les légumineuses

Partager cet article

Repost 0

commentaires