Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 19:24

Après le pain l'an dernier (ici), c'est à l'EAU qu'est consacrée la deuxième série des MOmestibles; 67 expressions langagières décryptées, et quelques surprises...

Avant de dévoiler l'intégralité de l'exposition, quelques extraits seront mis en ligne sur ce site pour vous mettre... l'EAU A LA BOUCHE ! 

LV-tombe-a-l-eau"Tomber à l’eau" : Patatras… c’est foutu… définitivement, soit qu’on a échoué, soit que cela soit annulé. Tomber à l’eau, c’est être entrainé au fond. Noyade assurée (l’idée que l’homme pouvait flotter a longtemps été rejetée et l’art de la natation n’a été enseigné que tardivement, à l’initiative des Anglais, à partir du XVIIIe siècle). Pour celui qui tombe c’est foutu, « ça fait plouff », mais pour celui qui se jette à l’eau, au contraire, tout est possible. Décidé, confiant, il se lance dans une nouvelle entreprise, bien que risquée.

Tomber dans le lac est un faux parent. Si aujourd’hui tomber à l’eau ou dans le lac ont le même sens, à l’origine tomber dans le lacs (prononcer [la]) signifiait être pris au piège. En effet le lacs était au Moyen-âge le lacet qui, au moyen d’un nœud coulant, formait le piège à petit gibier, le collet. Bien que le terme « lacs » ne fut plus employé par la suite, la locution a survécu du fait de la similitude de prononciation avec l’étendue d’eau douce et fut assimilée à « tomber à l’eau ». 

 

Poulbot1917 2

 

 

"Mettre de l'eau dans la soupe de quelqu'un" : Voilà une expression peu répandue mais que Mange ta soupe ! ne pouvait ignorer. Si l’eau est indispensable à la confection de toute soupe, en abuser ou en ajouter c’est risquer de la gâter, la rendant insipide ou froide.  « Mettre de l’eau dans la soupe de quelqu’un » est donc lui jouer un tour en guise de correction, une sorte de punition, refroidir ses ardeurs à la manière d’un abondant ajout d’eau fraîche à une soupe chaude.

Soufflée comme une confidence, « je vais lui mettre de l’eau dans sa soupe », sert à consoler l’enfant qui se plaint des malheurs subis du fait d’un tiers.

Mettre de l’eau froide dans la soupe : un attentat profanatoire qu’unanimement les adhérents de Mange ta soupe ! dénoncent !  

 

m500202 atpico070030 p

 

"Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse" : Ce proverbe rythmé comme un alexandrin a cours dès le XIIIe siècle, puisqu’on le retrouve dans le Roman de Renard (« Tant va pot à l’eve que brise »). La répétition des allers et retours à la fontaine aboutira un jour ou l’autre à la destruction de la cruche, objet inusable mais qui craint les chocs ; c’est affaire de probabilité. A force de s’exposer à un danger, on finit par y succomber ; en d’autres termes « Faut pas trop tirer sur la ficelle ».

Le proverbe a subi quelques variantes : « Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle s’emplit » (Beaumarchais, 1732-1799, dans Le mariage de Figaro), « Tant va la cruche à l’eau, qu’enfin elle se case » (Alphonse Allais, 1854-1905), « Tant va l’autruche à l’eau qu’à la fin elle se palme » (Raymond Queneau, 1903-1976).

 

Le mari cocu met de l'eau dans son vin Gravure vers 1660"Mettre de l'eau dans son vin" : Des siècles durant boire son vin pur était déraisonnable. Grecs et Romains y ajoutaient de l’eau et des épices. Leurs successeurs, en ce point Barbares, les imitèrent, coupant leur vin, souvent amer, d’une eau fraîche. Au XVIIe siècle, on mêle encore d’eau son vin, du moins en France (les Allemands le boivent alors pur). Une pratique à l’origine de la métaphore, associant modération du vin par le coupage et tempérance du caractère par une révision de ses prétentions. « Baptiser » son vin c’est finalement s’adoucir, transiger, se montrer raisonnable.

Mais le mélange doit être mesuré car à trop mettre d’eau on risque de « noyer son vin », n’obtenant finalement qu’une « eau rougie ». « L’eau gâte le vin, la charrette le chemin, le carême le corps humain » rimaient autrefois les mauvais paroissiens. Sa variante provençale, « L’eau gâte le vin, la charrette le chemin, et la femme l’homme » est moins poétique.

 

A suivre...

 

Les 67 expressions : 

Avoir l’eau à la bouche 

Finir en eau de boudin

Clair comme de l’eau de roche 

Cela coule de source  

Il y a de l’eau dans le gaz 

Rester le bec dans l’eau 

Tomber à l’eau 

Se jeter à l’eau

Tomber dans le lac 

Mettre de l'eau dans son vin 

Baptiser son vin

Eau rougie 

L’eau gâte le vin, la charrette le chemin, le carême le corps humain 

Aller à vau l'eau 

Faire une tempête dans un verre d’eau 

Se noyer dans un verre

Marin d’eau douce 

Donner un coup d’épée dans l’eau 

Battre l’eau 

Glisser comme l’eau sur les plumes d’un canard

Faire de l’eau claire 

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse 

Chat échaudé craint l'eau froide 

Entre deux eaux 

Nager en grande eau 

L’eau va toujours à la rivière 

Les petits ruisseaux font les grandes rivières 

Porter de l'eau à la mer 

Amener de l’eau à son moulin 

Faire venir de l’eau au moulin 

Tirer de l’eau à son moulin 

Le moulin ne moud pas avec l'eau coulée en bas 

De la plus belle eau 

De la même eau 

Compte là-dessus et bois de l’eau (fraîche) 

Etre en nage 

Faire de l’eau 

Être en eau 

Eau de gendarme

Verser, Tomber, Gâter de l’eau

Ne faire que de l’eau claire 

Bien perdu ne vaut pas l’eau 

On n’engraisse pas les cochons avec de l’eau claire 

Pêcher en eau trouble 

Eau bénite de cour 

Donneur d’eau bénite 

Pleurer de l’eau bénite 

Paroles dîtes, plus d’eau bénite 

A l’eau de rose 

Tomber des hallebardes 

Lancequiner

Mettre de l'eau dans la soupe de quelqu'un 

Il faut se méfier de l’eau qui dort 

Il n’est pire eau que celle qui dort 

Se jeter à l’eau de peur de la pluie 

Ne pas savoir troubler l’eau 

Ne pas savoir trouver l’eau à la rivière 

Ne pas avoir inventé l’eau tiède 

Se noyer dans un verre d’eau 

Eau à boire 

Ne pas gagner l’eau qu’on boit 

Revenir sur l’eau 

Rompre l’eau à quelqu’un 

Boire de l’eau du Léthé 

Dans ces eaux-là 

Etre dans les mêmes eaux 

Heureux comme un poisson dans l’eau 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires