Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 12:32

 

Que dites-vous là ? Ben oui, une « MangeTaSoupienne » en prison !!!

Je me présente : Marjolaine Vedel, diététicienne et adhérente de « Mange Ta Soupe ». J’ai eu l’immense chance d’être sollicitée pour organiser une animation pour les détenus du centre pénitentiaire de Caen, à l’occasion de la semaine du goût 2011. A la dernière minute, genre moins d’une semaine avant, j’apprends que l’animation va devoir être rapidement créée pour la semaine suivante ! Alors vite, réfléchir à un sujet qui pourrait intéresser des personnes enfermées … mais quoi ?? Mon créneau, le décryptage des emballages de produits alimentaires ; mais comment ceci pourrait-il les intéresser, eux, enfermés, qui ne font pas leurs courses à l’extérieur ?! Quelle erreur de penser cela alors que Mathilde Besnard, coordinatrice des actions culturelles et artistiques du centre pénitentiaire, m’explique que les prisonniers ont une « cantine » grâce à laquelle ils peuvent commander des produits – des courses à distance en quelque sorte. Bingo, le sujet est trouvé ! Je n’ai plus qu’à monter et ficeler mon action pendant le week-end !!

Mardi 18/10, 14h44, je me gare au niveau du centre pénitentiaire, heureuse de faire cette animation dans un tel milieu si peu probable et si difficile d’accès, avec un public qu’il me reste à conquérir.

Mardi 18/10, 14h54, j’ai le palpitant qui monte à mesure que je commence à réaliser le lieu où je me trouve et que je passe les différents échelons de sécurité :

- d’abord, passage d’une porte très épaisse (plutôt blindée !) ;

- vérification de la carte d’identité (on ne sait jamais, si j’avais un casier judiciaire, je ne mettrais pas les pieds en prison !) ;

- passage du portique de détection d’objets métalliques (oui, oui comme à l’aéroport !) ;

- consignes de sécurité alors que l’on me pose un boitier sur lequel il faut appuyer en cas d’agression (là, le palpitant monte encore plus !) ;

- passage d’un nouvelle porte (encore bien épaisse !), et me voilà dans une cours entourée de grands murs épais avec des détenus qui me dévisagent tous avec une certaine curiosité et méfiance en même temps. Et là, le palpitant est à son paroxysme au milieu de personnes qui m’inspirent peu de confiance (surtout au début de la rencontre) !

15h00 : entre une petite salle exigüe (aux pierres froides et apparentes et à la petite fenêtre avec barreaux) en toile de fond, et des gens inconnus qui entrent les uns après les autres en me serrant la main très poliment ; je ne sais plus où en est le palpitant là !

15h05 : tout le monde est installé ; « quand faut y’aller, faut y’aller » ! Me voici partie à expliquer le pourquoi de ma présence et à présenter l’association, devant un auditoire que j’essaie de jauger doucement alors que je ne sais pas encore à quoi m’attendre …

Et voilà que quelques minutes plus tard, les questions commencent à fuser dans tous les sens, suivies de remarques très pertinentes et de commentaires d’une justesse incroyable. Les informations nutritionnelles, la marque du produit, les allégations alimentaires, les ingrédients, le code barre, l’adresse du fabricant, la date limite de consommation, le mode d’emploi, le poids du contenu, le numéro de lot : mentions obligatoires ou non, tout y passe. Ces hommes sont très demandeurs. Alors, dans ce type de cas où l’on sent l’auditoire intéressé et actif, on s’immerge dans son sujet, on donne tout, et on oublie vite que ce sont des « prisonniers » que l’on a en face, on se sent vite en présence de personnes qu’on ne catalogue plus si négativement ; on est tout simplement avec des personnes « normales » …

Le temps passe très vite ; une demie heure, une heure, une heure et demie, deux heures ; « stop », Mathilde est obligée d’arrêter tout le monde. Le temps imparti est déjà écoulé sans qu’on ne l’ait vraiment vu passer … Des emballages plein la table, des questions « emballagistiques » très pertinentes de résolues, et des « prisonniers » qui ont échangé autour d’un sujet pendant plus de deux heures … c’est ça aussi la dimension de partage, de convivialité et de santé de Mange Ta Soupe.

 

VEDEL Marjolaine, diététicienne et adhérente de MTS

marjolaine.vedel@gmail.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires