Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 09:23

L’association « Mange ta soupe ! » présente le bilan du 2ème couvert de Mange ta soupe !
20 au 24 octobre 2010 à Carentan

Bilan :::

    Lors de la première édition nous avons déjà parcouru une bonne première étape en réalisant une grande partie des objectifs que nous nous étions fixés et en créant l'ossature de notre de notre fête de la soupe (ateliers à la Maison de l'action sociale et de l'emploi, concours de soupe, randonnées à pied et à vélo, expositions autour de l'environnement...). Le public était déjà au rendez-vous (1500 personnes environ), les médias aussi !

Après seulement 23 mois d’existence et deux fêtes de la soupe réussies sur Carentan, Mange ta soupe ! n’a pas seulement œuvré en faveur de la préparation et de la consommation de soupes de saison, au rapprochement des habitants, permettant aux nouveaux venus de rencontrer les plus anciens grâce au partage d’une soupe chaude, mais à l’attachement à ce coin de Normandie d’une image dynamique, originale, sympathique et intelligente.

Cette année, pour la deuxième édition, nous avons encore affiné les contours de notre événement et étoffé le contenu. Nous pouvons être satisfaits du résultat car, malgré la pénurie d'essence et une météo un peu plus capricieuse, nous avons accueilli un public deux fois plus important que l'année précédente (soit environ 3000 personnes) ! Nous avons donc construit un bon rapport avec le public de Carentan tout en constatant que nous avions la capacité de toucher et accueillir du public de toute la Manche, du Calvados et d'autres départements. Il est donc important de signaler que dès cette deuxième édition, « Mange ta soupe ! » s'est définitivement bien inscrite dans le paysage normand des offres culturelles, de loisir et d'information, tout en gagnant une notoriété nationale indéniable.

Bien sûr, nous restons heureux du résultat mais il reste encore de nombreux efforts à faire pour sensibiliser encore davantage le public, l'informer, l'accueillir dans une manifestation comprenant de nombreux sites. L'offre est importante et les lieux aussi. Cela ne doit pas être perçu comme une faille mais une force que devons absolument réussir à mettre en valeur. Pour cela il nous faut trouver des moyens à la hauteur de ce que nous souhaitons mettre en œuvre.

Voici ci-dessous le détail de nos opérations.

La programmation
Etalée (5 jours), riche et variée grâce aux partenariats. L'équipe de « Mange ta soupe ! » ne pouvait pas tout encadrer mais nous pouvions compter sur le soutien des nombreux partenaires. Il faut peut-être réduire à 4 jours pour ne pas essouffler les bénévoles et membres de l'association et pouvoir optimiser les opérations. Les scolaires pourront néanmoins commencer dès le lundi. Nous pensons aussi créer, toujours avec des partenariats, des opérations hors les murs dans d'autres hôpitaux (cette année l'hôpital Mémorial de Saint-Lô a participé avec un atelier culinaire, une exposition et rencontre avec le photographe Antoine Cazin autour de son livre « Boulange ») et également d'autres villes, notamment du Parc des marais du Cotentin et du Bessin.

Les dates
Nous sommes convaincus de l'intérêt de continuer à proposer la manifestation juste avant les vacances scolaires de la Toussaint, ce qui permet aux parents et enfants d'être plus disponibles et de proposer quand-même des activités sur le temps scolaire. Nous devrons cependant proposer à la mairie de décaler le repas des Anciens au dimanche suivant (malheureusement nous n'avons pas son aval pour proposer une co-organisation), afin de nous permettre de bénéficier pleinement de l'aide du personnel municipal pour démonter le « village » le dimanche et non le samedi soir après la fête !

La communication
Un grand travail de communication, avec des médias régionaux et nationaux a pu se mettre en place durant toute l'année, permettant d'intéresser le public de façon extraordinaire. Passages sur les ondes nationales de France Inter (Carnet de campagne – ouverture de la saison 2010-2011 avec 7 mn d'échanges - , Petits bateaux et Co2 mon amour), France Bleu Cotentin, France Bleu Basse-Normandie, France 3 (Là où ça bouge en direct de la maison des Ponts d'Ouve), France 5 (Silence ça pousse !) pour l’audio-visuel seulement. La presse écrite a de son côté couvert les longs préparatifs et chacun des évènements soupiers avec application, grâce au partenariat établi avec les rédactions de La Presse de la Manche (avec une une) et Ouest-France (avec deux annonces régionales en première page, de grands articles et un partenariat d'une demie page le mercredi 20 octobre), et à la célérité des correspondants locaux. Nous avons également eu le soutien de revues de qualité comme Au fil de Normandie (4ème page de couverture offert), une présentation dans l'agenda de la revue Au pays de Normandie et d'autres distribuées en France comme Le nouveau consommateur ou tout dernièrement Marianne. Il y a eu aussi de très nombreux relais sur internet et la dernière est une note de rédaction sur le site www.alimentation.gouv.fr et une information à la fin de l'émission Naturbis du 11 décembre prochain sur France 3 Bourgogne.

Le graphisme est réalisé par un graphiste indépendant (Fabrique de signes), résidant à Cherbourg. Le style plaît beaucoup et nous offre une excellente visibilité. Nous avons également pu bénéficier de l'aide extraordinaire du Conseil Général pour l'impression d'outils de communication supplémentaires par rapport à l'an dernier (kakémonos, banderoles, Akilux et affiches plus grandes). Une aide évaluée à 4200 euros. Le Conseil Général a aussi apporté un soutien important avec l'envoi d'une équipe audiovisuelle le 23 octobre pour Manche TV.

Les adhérents sont invités à écrire des articles et faire vivre le blog de l'association qui est devenu un site internet et un outil très bien consulté.
A ce jour, voici les données :
Date de création : 13/08/2009
Pages vues : 52 983 (total)
Visites totales : 15 551
Journée record : 20/10/2010 (1 117 Pages vues)
Mois record : 10/2010 (13 912 Pages vues)


Les moyens humains et techniques
Nous aimerions avoir davantage de soutien de la municipalité et pouvoir mettre réellement en valeur les moyens techniques et humains de cette belle ville.

Il faudra renforcer l'organisation du bénévolat et la répartition des tâches. Investissement remarquable durant la fête mais nécessité d’anticiper davantage. Concentration des responsabilités peu nuire à la qualité des animations. Dispersion. Nommer des référents. Obtenir un investissement plus précoce. Répartir les responsabilités sur plus de têtes. Journées cadrages : Prévoir des réunions de mise au point quelques jours avant le début de la fête (cadrages) et également durant la fête.
Village de tentes agréable mais sous-utilisé (dimanche aucune activité car il est démonté le samedi soir faute de personnel pour le faire le dimanche à cause du repas des Anciens). Centre du village obscur. Centre de l’action sociale au maximum de ses possibilités. Prévoir l'occupation du village dès le matin. Nous pensons dès maintenant à poser au centre un grand « barnum » ou une combinaison de barnums avec plancher pour accueillir toutes les activités dont le bal et une garderie pour les enfants ! En réalisant cela nous pourrions délocaliser quelques ateliers et organiser le grand rendez-vous des tockés sur la place du Valnoble.


Les partenariats
Excellent avec le Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin à travers des ateliers autour de la faune et de la flore, du potager, une émission de France 3 (« Là où ça bouge » de Jacques Perrotte) en direct du jardin de la maison des Ponts d'Ouve, visant à faire connaître ce lieu magnifique et essentiel pour la sauvegarde de notre patrimoine rural. Excellent avec le Conseil Général avec une grande aide à l'impression des outils de communication et une aide à la réalisation du dossier de presse avec communication aux médias au niveau régional et national. Très bon avec la mission locale (conseils pour la réalisation de leur semaine de la santé qui s'est déroulée juste après notre fête). Très bon avec le programme ELAN'S organisé par le Centre de Promotion Sociale (réfection d'un bar à soupe pliant  utilisé à la Maison de l'action sociale et de l'emploi et participation aux ateliers de ce même lieu) et l'association AVRIL (dans le cadre des activités du CPS). Très bon avec le collège Gambetta (soupes européennes au réfectoire, exposition). Prometteur avec l’Hôpital et la maison de retraite de Carentan (ateliers de cuisine autour de la soupe avec Emmanuel Marie, chef cuisinier résidant et travaillant à Carentan, grande découverte de cette année !), très bon avec l’ESAT (Atelier cuisine), M. Levast et M. Marie, bouchers à Carentan, qui nous ont gracieusement prêté main-forte à la veillée normande ! Fragile avec l'association « les Arcades de l'histoire », qui a organisé le repas normand (avec uniquement des produits locaux évidemment !) du samedi midi avec un groupe de musique traditionnelle en costumes, excellente initiative qui a plu à près de 200 personnes.

Partenariat presse extraordinaire : La Presse de la Manche, La Manche Libre, Ouest-France, France 3, France Bleu Cotentin et Basse-Normandie, Aux Arts, L'Outil, le Nouveau Consommateur, Au fil de la Normandie,  Pays de Normandie... Nous continuerons rechercher des partenariats avec tous les organismes, institutions, association et particuliers souhaitant partager notre aventure puisque tel est notre objectif. Nous remercierons nos partenaires actuels et solliciterons leurs avis pour faire évoluer le projet dans le bon sens.

Le partenariat avec les écoles
Toutes les écoles publiques. Grande autonomie de travail et une proposition exceptionnelle d'initiatives. Nous aimerions cependant valoriser davantage ces partenariats et donc anticiper réellement les animations avec le corps enseignant. Investissement excellent du collège Gambetta, cependant le film proposé aux collégiens était inadapté.  Renforcer le lien avec les enseignants pour mieux préparer les ateliers (notamment avec les « toqués » le vendredi, car il y a eu beaucoup de classes). Rédiger un document de travail avec déroulé, matériel, etc. Obtenir le programme d’actions des écoles et rendre compte des activités au fur et à mesure de la semaine. Associer les parents d’élèves à travers les associations et les enseignants et le documentaliste du lycée.

Le développement durable pendant la manifestation
 Conception de panneaux en bois et banderoles réutilisables pour la signalisation. Utilisation de bols, gobelets, cuillères compostables, banque du bol au concours de soupes... donc peu de poubelles car quasiment rien à jeter ! Information sur nos outils de communication sur le covoiturage et les transports en commun disponibles pour venir à Carentan (Chemin de fer, bus Manéo).

Le ciné-débat (mercredi soir)
Film en avant-première et intervention de grande qualité de Gilles-Eric Séralini
Public cependant un peu trop réduit à notre goût.
Gratuité non annoncée car l'info manquait avant l'impression du programme. Difficulté d'organisation avec le gestionnaire du cinéma.
Animation réussie (Denis Letan, du Parc des Marais).
Consolider le partenariat avec le PNR

Le spectacle (vendredi)
Spectateurs très peu nombreux le soir (80) cependant nous avons réalisé une séance complète avec les écoles (environ 330 élèves). La soupe réalisée par les élèves l'après-midi ( 250 enfants) a été distribuée après la séance du soir et c'était un moment réussi, malgré le peu d'affluence. Nous essayerons de refaire un spectacle musical pour rassembler plus de monde mais ce sera difficile de trouver une cohérence avec le projet et d'avoir les fonds nécessaires pour le programmer car le coût en général pour un concert a tendance à être de plus en plus élevé. Il faudra toujours tendre vers la qualité et ouvrir la porte aux groupes locaux. Nous l'avons fait pour les Ecraoulettes, ils ont été très appréciés et joueront à nouveau l'an prochain certainement à la veillée normande.


Les ateliers de la Maison de l'action sociale et de l'emploi (lieu où l'on retrouve la CAF, la CPAM, la PMI...)
Ces ateliers et rencontres (tout public) proposées le samedi et dimanche sont un des éléments phares de notre fête, avec de grands chefs cuisiniers, la librairie (Partenariat très réussi avec librairie Jeanne de Sainte-Mère Eglise. Nous travaillons aussi avec la Maison de la presse de Carentan mais à présent seulement pour la presse car à notre grand désespoir, après un partenariat également très réussi l'an dernier, la librairie va fermer, victime de la grande distribution), de grands auteurs de livres de cuisine, de jardinage ou sur les plantes (dont Stéphane Marie), des intervenants diversifiés autour du développement durable et du recyclage, le bar à soupes et même cette année un concert d'un fabuleux groupe carentanais : les Ecraoulettes ! Ouvrir ce lieu, essentiel pour les habitants (surtout ceux en difficulté), le week-end et de le mettre en valeur de cette manière répond tout à fat à notre objectif de convivialité, d'intégration des nouveaux arrivants et de mixité sociale. Il y a eu un très bonne affluence. Très bonne organisation, cependant nous arrivons au maximum de ses possibilités d'accueil et nous devons absolument envisager la possibilité d'investir l'espace extérieur : le couvrir, installer un système pour accrocher des expositions de plein air. Nous pourrions également planter dans l'espace vert des plantes aromatiques, des arbres fruitiers... afin d'avoir des « outils » pour nos activités et d'en faire profiter les visiteurs toute l'année.


Le marché du terroir (le samedi dès 16h puis en même temps que le concours de soupes et en partie sur la veillée)
Il a permis de faire découvrir aux visiteurs et aux carentanais des produits locaux de grande qualité. Mais plusieurs exposants absents. Il faudra l'année prochaine demander un chèque de caution et peut-être organiser une tombola avec les produits des exposants. Il faudra aussi penser à un ou des visuels.


Le concours de soupes et la veillée normande le samedi soir
Fête et convivialité étaient bien sûr de nouveau au rendez-vous (Public nombreux, 500 personnes environ) avec le concours de soupes organisé sur la place publique, gratuit et pour tous, qui a réuni 17 équipes, des collectifs de tout ordre : associations, comités d’entreprise, collègues de travail, voisins, membres d’une famille, etc. (Un minimum de trois personnes est fixé pour constituer une équipe). Le public décerne un « premier prix du public » en votant pour le potage de son choix, cependant qu’un « jury d’experts » désigne le lauréat du « prix du jury ». Les prix remis n’ont une valeur que symbolique et la principale récompense est la chaleur des échanges et la convivialité qui circule entre les stands, le but du concours étant de favoriser les contacts entre les habitants et entre les associations ou collectifs. La bonne humeur fut le premier des ingrédients de chacune des soupes proposées.

Nous avons remarqué une présence importante d’enfants, tant au niveau des collectifs que du public. Ce fait très encourageant est,  à n’en pas douter, le fruit des efforts déployés dans les écoles de Carentan et de villages proches pendant tout la semaine. Juste répercussion des ateliers animés par les enseignants et des professionnels de la restauration dans la plupart des structures scolaires locales, des écoles maternelles au collège public. Ce constat révèle que rien n’est perdu en matière de gastronomie et que le légume peut retrouver ses lettres de noblesse dans nos cantines et cuisines grâce à  Mange ta soupe !  Notons que c’est d’ailleurs un collectif d’enfants, les « Apprentis soupiers », qui a recueilli le maximum des suffrages du public et emporté le trophée 2010. La présence de critiques gastronomiques professionnels (Périco Legasse, François Hutin) dans le jury a conféré au concours une solennité amusante et participe encore à une plus forte notoriété du concours et de la fête de la soupe.

A l’issue du concours de soupes, fut organisée une veillée normande dans le cadre du village de tentes dressé au cœur de la ville de Carentan. 

Le projet consistait à prolonger de quelques heures la convivialité et la festivité générées par le concours de soupes, en permettant au public de se restaurer sur place et de danser au son du groupe La Loure. L’association ne perdait pas de vue son objectif de faire goûter aux visiteurs des produits gastronomiques locaux et de qualité, en proposant de l'agneau grillé AOC de la baie du Mont-Saint-Michel, du cidre bouché et jus de pomme bio du Cotentin, des frites bios locales et artisanales, du Meuh cola, fabriqué à Saint-Pair sur mer... ni celui de valoriser la culture locale puisque les musiciens sont membres d’une association qui collecte et sauvegarde les musiques et chants traditionnels bas-normands.

La veillée a débuté à 20h, sous la pluie et s’est terminé à 23h30 de même ! Bravant les éléments, une assistance d’une centaine de personnes a fait honneur aux 4 agneaux, accompagnés de quelques saucisses. Blottis sous les tentes, les gourmets ont discuté entre eux ou écouté La Loure, et quelques personnes sont entrées dans la danse en fin de soirée. L’ambiance était très agréable en dépit de conditions défavorables.


La boutique (au concours de soupes et à la maison de l'action sociale)
A permis de faire découvrir le savoir-faire de Catherine Todrani-Chevallier, potière à Vindefontaine et membre du bureau de l'association, qui nous a confectionné des tasses à dégustation estampillées « Mange ta soupe ! » permettant ainsi aux goûteurs de soupe de repartir avec une excellent souvenir ! Nous avons aussi vendu des tabliers à l'effigie de l'association et quelques affiches selon le souhait de quelques visiteurs. Cette boutique nous permet un peu d'autofinancement et de nous faire connaître.


La randonnée pédestre et cycliste le dimanche après-midi
La randonnée pédestre a permis de dégager une « chasse » mal entretenue et pourtant prisée des randonneurs. Moins de de participants que l'année dernière pourtant le soleil revenait au rendez-vous entre deux averses ! Succès du goûter à la cridrerie bio de Marie-Agnès Hérout à Auvers.

L'année prochaine nous proposons des découvertes de la flore avec Jean-Marc (Avril), Philippe. Balade naturaliste.

La promenade cycliste a elle aussi souffert des conditions météo difficiles. Moins de participants.
Succès du goûter et présentation du collectif d'achat bio à la ferme (bio elle aussi évidemment) de Loïc Ducloué.
L'année prochaine nous devrons un peu plus communiquer au niveau des écoles.

Excellente idée d'un adhérent pour l'an prochain : Rallye pédestre touristique et gastronomique, estival. Associations locales proposent des soupes sur des emplacements remarquables (association gastronomie et patrimoine). Nous revenons à l'idée de faire une édition « soupe d'été ! ».


Remerciements :
Un grand merci aux organismes auxquels nous devons l’existence de cet événement culturel :
La Région Basse-Normandie

Le Département de la Manche

La Ville de Carentan
Le Centre Régional des Lettres de Basse-Normandie
L'ADEME
Eau Seine-Normandie

Le Parc Régional des Marais du Cotentin et du Bessin

La fondation Nicolas Hulot


Nous remercions tous les participants :
Jardins solidaires (Didier Revert), ABEC, CPS formation, Michel Blot, PNR, école de cyclisme (Christiane Digne), Théâtre en partance (Magalie Calmel), les nombreuses écoles, chefs toqués, Emmanuel Marie, Simon Coldre, quincaillerie, Denis Letan, restaurants partenaires, association des diabétiques, les Arcades, bouchers (M. Levast, M. et Mme Marie), équipes du concours, exposants du terroir, ESAT, Hôpital, M. Lamare, écrivains et invités, librairie Jeanne, collectivités, médias, boulangerie de Saint-Hilaire, membres du jury, ferme-musée de Sainte-Mère-Eglise, association Avril, Loïc Ducloué, Béatrice Picot, ludothèque de St Jean-de-Daye, Police municipale, Mme Desprairies et toute son équipe, Services techniques de la mairie de Carentan, Stéphane Marie, la cuisine centrale de Carentan...

... A l'année prochaine !

Repost 0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 17:47

Vous pouvez enfin voir un premier délicieux bilan photographique de la deuxième édition de "Mange ta soupe !". Il faut aller en bas du menu et ensuite cliquer sur le carnet numéro 15. Bon appétit !


Repost 0
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 12:15

Nous avons reçu Pénélope durant cette deuxième édition. Délicieux passage et merci pour son intérêt à la soupe :

http://www.tvmanche.tv

 

Et tous nos remerciements au soutien du Conseil Général de la Manche. Merci également à l'attention exceptionnelle de son Président. Ci-dessous l'édito écrit pour le communiqué de presse :

 

Un mois après l’arrivée de l’automne, il faut se rendre à l’évidence : la nuit tombe plus tôt et le froid invite au partage convivial d’un repas chaud. Après la fraîcheur des fruits de l’été, la soupe devient à nouveau la meilleure des façons de consommer nos « cinq fruits et légumes ». Peut-on, en effet, trouver plat plus simple et plus équilibré tout à la fois ?
Au contraire de ce que semble insinuer son nom, ce festival n’a pas pour but de contraindre : il s’agit de découvrir ou redécouvrir les bienfaits et plaisirs de la soupe qui peut être si variée grâce à la diversité des productions légumières pour lesquelles la Manche excelle.
Redonner goût à la soupe, c’est redonner à celle-ci toute sa place dans notre tradition culinaire ; c’est aussi favoriser le développement des circuits courts au bénéfice des consommateurs comme des producteurs.
Le soutien du conseil général à ce festival est une illustration de sa contribution à l’éducation alimentaire, enjeu qu’il a pleinement intégré dans ses démarches plus globales telles que la Charte Planète Manche – qui invite à « éduquer les habitants à la richesse écologique de leur territoire » – et son plan agricole dont l’un des défis porte sur la promotion des produits de l’agriculture.
L’association «Mange ta soupe !» et ses bénévoles ont surtout su faire de cette fête un événement pluridisciplinaire placé sous le signe de la protection de la biodiversité. Entre ateliers de préparation (et de consommation !), spectacles et débats, nul doute que vous serez interpellés par cet enjeu essentiel.
En accompagnant cet événement, le conseil général s’inscrit d’ailleurs dans la droite ligne de l’appui apporté à la fête de la bio. Il démontre ainsi la pertinence de son ambition : conjuguer qualité environnementale et développement économique et social.
Jean-François LE GRAND,
Président du Conseil général Sénateur de la Manche

 

IMG_0558--Resolution-de-l-ecran-.jpg


 

 

cg50.jpg

Repost 0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 11:18

 

Article Périco 2

Merci Périco pour ton œil sur cette deuxième édition. Il y a de fortes chances de trouver d'autres villes partenaires. Sans la nommer pour le moment, une ville de l'agglomération de Caen est très intéressée. Et une fête de la soupe est normalement en préparation à Caen en février 2011... suite à la lecture du premier programme de "Mange ta soupe !" en 2009 par des habitants du quartier de le Pierre-Heuzé.

Repost 0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 11:14

Hommage de notre ami Périco Légasse au travail de notre amie Marie-Agnès Hérout !

 

Article Périco 1

Repost 0
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 13:34

Post art

Repost 0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 13:32

courrier-poireau0001.jpg

Repost 0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 20:25

Concours2.JPG 

En dépit d'une météo déplorable (un temps de soupe !) et de la pénurie de carburant, des centaines de personnes sont venues goûter les 17 soupes (et non 18 comme annoncé trop rapidement) préparées secrètement par de sympathiques comparses. L'intérêt pour le résultat des votes du jury et du public nous amène à divulguer dès maintenant le détail du classement. Aussi nous vous proposons un tableau qui va se compléter à mesure que nous aurons déniché les quelques informations encore manquantes.

Puis d'ici à quelques soupers, vous pourrez accéder, depuis ce tableau, aux photos des équipes et à leur recette qui n'aura plus rien de secrète. Un album photos est déjà en cours, il vous révèlera bientôt les heureuses frimousses des dizaines de gourmets pris sur le vif. A chaque jour suffit sa joie !

 

Nom de l’équipe

Nom de la soupe

Public

Jury

Voix

Rang

Points

Rang

1

Qui s’y pique !

 

Soupe de courge

6

17ème

54

15ème

2

Ja soup

Soupe au céleri et à la bière

19

5ème

52,5

16ème

3

La route de Cantepie

Soupe au cidre

29

4ème

83

2ème

4

Les p’tits choux

 

Soupe aux châtaignes

16

9ème

68,5

7ème

5

Les apprentis soupiers

Soupe de poires à la poussière de pain d’épices

51

1er

71

4ème

6

Secours populaire

  

La soupe aux choux

17

7ème

60

11ème

7

Portes ouvertes

Soupe de légumes à la graisse

16

9ème

63

9ème

8

Délice des îles

 

 

50

2ème

59

12ème

9

Les Arcades

 

Soupe à la graisse

9

15ème

71

4ème

10

Les Doudous

 

 

14

13ème

55

13ème

11

La soupe qui rit

 

Soupe de courgettes

17

7ème

64

8ème

12

Elan’s

La sauvageonne

(soupe à la consoude)

45

3ème

71,5

3ème

13

Le carrelou

 

Velouté de champignons

11

14ème

Disq.

 

14

Club de Hand

 

 

Soupe au caramel

15

12ème

61

10ème

16

Les oripeaux

Soupe à la surelle

(soupe à l’oseille)

18

6ème

88

1er

17

Club solidaire

Soupe des cinq continents

16

9ème

69

6ème

18

La cow’ch surfing team

Soupe de cresson

7

16ème

55

13ème

 

Concours3.JPG

 

 

Concours1.JPG

  concours-de-soupe.jpg

Concours4.JPG

Repost 0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 18:22

Rando1.JPGMalgré les mauvaises conditions météo du dimanche matin, une soixantaine de randonneurs se sont retrouvés sur les chemins de Méautis, Auvers et Carentan l’après-midi place du Valnoble.

Et ils ont eu raison car peu à peu le soleil a fait son apparition laissant découvrir après les orages de magnifiques paysages : la voie verte qui longe les marais de Pommenauque, le Marais du rivage, les petits chemins ombragés d’Auvers,  Méautis et Carentan, les marais de Saint-Hilaire-Petitville.

Les enfants s’en sont donnés à cœur joie en passant dans flaques, fossés et ornières boueuses.   

 

Rando2.JPG 

Les adultes pour ne pas être en reste se sont à leur tour essayés au franchissement des petites mares avec des résultats mitigés. Certains se sont retrouvés en carafe au milieu de l’eau et d’autres se sont embourbés dans la glaise épaisse et collantes dans l’hilarité générale.

Deux arrêts appréciés par les randonneurs : la cidrerie Heroult avec son fameux cidre labellisé « cidre du Cotentin » et la ferme biologique de Loïc Ducloué.

Sur le parcours les randonneurs à pied ont emprunté la Voie Yves Leridé, du nom du célèbre randonneur de Saint-Hilaire qui a œuvré pour la réouverture d’un petit chemin qui relie l’observatoire du marais du rivage au village du Moulinet : très belle chasse étroite qui vient enrichir le réseau de chemins du canton de Carentan : à conseiller.

 

Rando3.JPG 

   

Rando4.JPG

 

Claude Guillemette

Repost 0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 18:08

Selle_poivre1.JPG

« Drôle de nom pour une randonnée cyclo ! » s’exclamait un participant en arrivant sur la place du Valnoble à 14h 30 le dimanche 24 octobre. Mais pourquoi un tel patronyme ? Eh bien c’est simple : « poivre et sel » parce que ce sont deux ingrédients (presque) indispensables pour faire une bonne soupe ? « Selle » Parce qu’accessoire lui aussi presque indispensable pour faire du vélo. Et le poivre alors ? D’un avis unanime l’édition de l’année 2010 était particulièrement épicée avec  tous les ingrédients nécessaires pour faire une bonne randonnée :

- Préparez un circuit d’environ 20 km   dans la région de Carentan

- Ajoutez un passage sur la voie verte avec vue sur le marais de Pommenauque.

- Longez le marais du rivage

- Reposez- vous quelques instants à la cidrerie Héroult

- Agrémentez avec cidre, jus de pomme ou Calva (avec modération)

- Parsemez ici et là de bosses, trous, ornières, flaques, boues, glissades et gerbes d’eau

- Humez le bon foin de la ferme biologique de Loïc Ducloué.

Et laissez-vous porter par la rivière des Gouffres qui vous ramènera en toute sécurité à Carentan par le lavoir.

 

Merci à l'école de cyclisme pour son précieux concours logistique. 

Selle poivre2

 

 

Selle poivre4

 

 

 

Selle poivre3 

 

 

Claude Guillemette

Repost 0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 23:52

Les 23 et 24 octobre retrouvez à Carentan, à la maison de l'action sociale et de l'emploi,  sur la place du Valnoble, à la bibliothèque, au théâtre, à la salle des fêtes, à la maison du Parc Régional des Marais du Cotentin et du Bessin... de nombreuses activités autour de la soupe. Santé, éco-responsabilité, environnement, solidarité, convivialité sont les grand ingrédients de ces rendez-vous salués unanimement par la presse locale et régionale.

 

Un concours de soupe, des expos, ateliers pour les petits et les grands, dégustations sous les étoiles, un marché du terroir, repas et veillée, musique, livres, bar à soupe, contes, petit déj' bio... avec de nombreux invités : Stéphane Marie, Périco Légasse,  Dominique Louise Pélegrin, Claude Londres, Marie-Laure Tombini, Sabine de Lisle, Sylvia Perez-Vitoria, Françoise Spiess, Vanessa Hié... et côté musique : La Loure, La fanfare Magic Nigun Orkestar et les Ecraoulettes. Tout cela est dans le programme que vous retrouverez sur nos sites ou à télécharger dans le menu à la simple rubrique "second couvert de Mange ta soupe !".

 

A vous de jouer pour vous organiser un week-end, dès 10h30 samedi, atypique et totalement unique !

 

Photo-de-Une-de-la-Presse-de-la-Manche-du-25-10.jpg

Repost 0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 06:58

Affiche-contre-toute-attente-copie-1.jpg

 

 

Pour terminer cette semaine avec couleur, tendresse, poésie et en famille, nous vous proposons de venir à 20h30 au théâtre de Carentan pour assister à la représentation de la pièce de théâtre "Contre toute attente".
"C'est tonique, plein d'inventions... le rire n'est jamais loin, la tendresse toujours là. C'est une heure de pur bonheur." Ouest-France / 20 avril 2010

Pour la modique somme de 2 euros.

 

Contre toute attente - Cie Amaprose

20H30 (spectacle suivi d'une soupe préparée par des enfants). TARIF UNIQUE : 2 euros

 
Tout public et à partir de 6 ans

Lorette passe l'après-midi à la décharge municipale. Apparemment, elle attend. Samuel a envie de croire qu'elle l'attend, lui. Mais voilà, Lorette est contre toute attente : attente des prochaines notes, attente des anniversaires, attente du lendemain. Y a-t-il autre chose qui pourrait rompre ce calvaire ? Lorette cherche et Samuel est prêt à l'aider. En... attendant, ils se parlent... Corinne Fleurot nous invite à un dialogue subtil sur l'ennui et la seule manière de l'éviter : le pouvoir des mots et de l'échange.
Une Fable écologique, d'amour, d'humour et de poésie, dans un décor-dépotoir qui est aussi un lieu magique, entre deux amis d'enfance en marche vers l'âge adulte.

Texte Corinne Fleurot (Édition L’école des loisirs).

Avec : Dominique Boisjoly, Marie Bisson
Régie et Mise en scène Gérald Frémont
Durée 1h15
Photographies : Yann d’Annovil

Repost 0